top
RICHARD LEMPEREUR

CALLIGRAPHIE CONTEMPORAINE

contact
Ancien élève des Arts Décoratifs de Strasbourg, ancien directeur artistique et graphiste de publicité, de presse et d'édition, calligraphe et graveur lapidaire, Richard Lempereur présente et anime des conférences sur l'écriture et l'histoire de l'écriture. Il a reçu l'agrément du Ministère de la Culture (Drac de Caen, octobre 1999), il enseigne et intervient auprès des classes patrimoine, dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques ainsi que dans les IUFM de Bretagne et Normandie.
L’écriture apparaît il ya environ 5 500 ans sous la forme de tablette d’argile, à Uruk, en Mésopotamie. L’alphabet Latin (occidental) est la suite des transmissions des alphabets cunéiforme Mésopotamien, Phénicien, Grec & Etrusque. Les premiers signes de notre alphabet apparaissent à Rome vers 600 avant J-C. Il se développe en prenant de multiples formes archaïques. Dès le premier siécle avant J-C se dessinent plusieurs graphies, une capitale classique gravée dans la pierre (Capitale Romaine), une capitale étroite, (Rustica), une copie manuscrite de la capitale (Quadrata) ainsi qu’une écriture commune cursive( cursive romaine), pour les écrits du quotidien. A partir des deuxième et troisème siècles, l’Onciale, une autre forme de capitale majestueuse et de forme ronde, sera l’une des écritures Romane, pour tanscrire & copier la Bible ainsi que tous les textes de l’antiquité qui nous ont été transmis au travers les siècles. Au huitième siècle, sous le reigne de Charlemagne, la minuscule Carolingienne sera la première forme de minuscule, l’Onciale en sera sa majuscule.
Cette minuscule romane, va évoluer en parallèle avec l’architecture pour devenir écriture gothique vers le onzième siècle, et jusqu’à la fin du quinzième siècle (on retient 7 formes de gothiques). Fin quatorzième siècle, les humanistes Italiens découvrent les manuscrits Carolingiens, ils la retracent de façon proche, c’est l’Antiqua, elle devient après la gothique textura typographique de Gutenberg (1450) la forme classique de tous nos caractères d’imprimerie jusqu’à la fin du dix-neuvième siècle. Parallèlement, une version cursive, suivant notre sens d’écriture de gauche à droite, se développe, elle penche à droite, est ligaturée, c’est la Chanceliére. Née en Italie, c’est l’italique. En France, au dix-septième siècle, elle deviendra, Ronde, Coulée ou Bâtarde (modéles dans l’Encyclopédie de Diderot & d’Alembert). Les Anglais, la feront évoluer vers une forme plus penchée que nous nommons anglaise (Copperplate -plaque de cuivre- pour les Anglais). Elle est toujours notre modèle d’écriture liée.
footer
création graphique et intégration, Emmanuelle Lauer, web-el-design.com